C’est le jour de ses 20 ans, le 16 août 1908 que Thomas Edward Lawrence arrive à Châlus. C’est une date et un endroit hautement symbolique pour notre jeune cycliste gallois. En effet, il se trouve exactement à l’endroit où le célèbre Richard Cœur de Lion s’est fait tuer.

Il écrit deux longues lettres à son ami Scroggs et à sa mère pour leur faire partager son émotion.

Châlus 16 Août 1908 – Lettre à sa mère

Châlus est l’endroit où Richard Ier reçut la blessure qui a causé sa mort. Il y a deux tours sur des promontoires face à face, d’où dit-on serait partie la flèche (de l’une comme de l’autre ce serait un tir formidable) et un rocher où il se serait tenu (ce qui est fort probable s’il souhaitait garder les pieds au sec car tout le reste est marécageux). L’antiquaire local penche pour une troisième tour, entre les deux autres et proche du rocher. Cela me semble cependant douteux. 
Richard Ier doit avoir été un homme beaucoup plus grand que l’on ne pense généralement, il doit avoir été un grand stratège et un grand ingénieur en même temps qu’un grand homme de guerre ».
NED surnom de Thomas Edward Lawrence (extrait d’une autre lettre)

Richard au pays de chalus

Petit blason

Le village de Châlus est célèbre pour avoir été le théâtre de la mort de Richard Cœur de Lion. 
En effet, ce dernier après avoir mené une croisade couteuse, avoir été pris en otage et libéré contre forte rançon, doit faire face à une fronde des seigneurs Aquitains et limousins. Après avoir attaqué des châteaux du nord Périgord, le voici face au château de Châlus, dernier obstacle avant Limoges. Lawrence raconte la fin de cette histoire. La charte d’Aliénor d’Aquitaine atteste bien que c’est Châlus qui est le lieu de décès précis de Richard. 
La position stratégique de Châlus, entre Aquitaine, Limousin et Charente lui a valu pas moins de 4 sièges au Moyen-Âge. C’est ainsi qu’une page de l’histoire de l’Europe s’est tournée à Châlus à la fin du XIIème siècle. 

Hotel du midi

Ne manquez pas une visite à l’ancien hôtel du midi « On n’a pas tous les jours 20 ans », devant lequel est apposé une plaque (à 20 mètres près) : il s’agit de l’endroit où logea notre voyageur lors de son séjour à Châlus le jour de son vingtième anniversaire !

Plaque commemorative lawrence

Ne nous y trompons pas, en arrivant le jour de son anniversaire après son tour de France à vélo et après avoir traversé tout le Périgord devant le château de Châlus, le jeune cycliste gallois (et vous comme lui) achève un véritable voyage initiatique. 
En effet, Thomas Edward Lawrence, le Roi sans Couronne, s’imagine comme Richard Coeur de Lion le roi couronné, être un véritable chevalier. Il rêve maintenant de partir vers l’Orient pour continuer à étudier les histoires et les châteaux des croisés et des templiers. 
En 1916, l’armée anglaise utilisera les talents de T.E. Lawrence pour déstabiliser les territoires arabes contrôlés par les Ottomans… Thomas deviendra alors le fameux « Lawrence d’Arabie », mais ceci est une autre histoire …

 

Vous voici arrivés à la fin de votre périple. Lawrence continue son voyage, en passant par Montbrun sur la commune de Dournazac, en remontant jusqu’au Havre, bouclant ainsi près de 4000km en deux mois. 
Cette histoire de Lawrence, de son tour de France et des lettres qu’il a écrites a été racontée par l’Historien périgourdin Gue Penaud dans un livre « Le Tour de France de Lawrence d’Arabie » aux éditions de la Lauze et dans le tome VIII de l’association Histoire et Archéologie du pays de Châlus. Vous pouvez faire une visite de l’Éco-musée en centre-ville.

« Ici en Limousin, les choses sont plus conformes. Il y a une chose dont j’ai horreur ici, les chiens : chacun a son domaine autour de la maison et s’il le quitte, la ville toute entière est réveillée par les hurlements les plus épouvantables. Le chien peut être à l’intérieur et il devient complétement fou-furieux et son excitation se propage alentour. Par moment, la nuit dernière, il devait y avoir 100 chiens à hurler en même temps (il y en a 4 à l’hôtel). » (Hôtel du midi). Extrait de la lettre de Lawrence en date du 16 août 1908.

Histoire et archéologie remercie Laëtitia de l’office de tourisme d’Aixe pour son implication à nos côtés dans ce travail.