Gina Palerme

Gina

Irène de Maulmont, dite Gina Palerme (1885 - 1977)

Dans le numéro IX, vous pouvez découvrir l'histoire d'une actrice, danseuse, chanteuse et artiste de Music Hall dont les origines familiales se situent au Mas du Loup, sur la commune de Dournazac. Native de Bussière-Galant, elle fit une grande carrière à Londres ainsi qu'en France...

Gina palerme

Issue d’une famille de vieille noblesse limousine de la région de Châlus, également descendante des Borgia, femme de caractère, moderne, facétieuse et surprenante, elle est l'une des vedettes féminines de music-hall qui ouvrent la voie de la célébrité moderne à de nombreuses actrices de cinéma françaises.

Dès 1911, Gina Palerme séduit le public des comédies musicales lors de sa participation dans des productions londoniennes de music-hall du West End theatre. Devenue une vedette de la British musical comedy, du fait de ses qualités scéniques et son allure sensationnelle, elle est dénommée, outre-Manche, ‘‘La Cocotte française’’.

Au début des années 1920, Gina Palerme revient en France et y mène une courte carrière d'artiste, et de producteur, de cinéma. Sonjeu et son allure scénique, liées aux images en mouvement, ne survivent pas à la disparition du cinéma muet.

Dotée d'une certaine notoriété acquise sur scène à Londres puis au cinéma en France, sportswoman adepte de l'Hébertisme, bénéficiant d'un physique avenant mis à profit comme modèle et mannequin, Gina Palerme revient à sa carrière d'artiste de scène. Elle conduit, à partir du milieu des années 1920, des revues de music-hall dans des salles de spectacle parisiennes.

Gina Palerme cesse toute activité professionnelle en 1929 à l'âge de 45 ans. Elle se marie en 1932 et décède, à 92 ans, le 26 décembre 1977 à Les Pavillons sous Bois (93).

Au Secours ! - 1923 (Comédie, 32 min).
Réalisateur : 
Abel Gance avec Max Linder

Un jeune homme fait le pari de rester une nuit dans une maison hantée, ou se produit des phénomènes étranges. Il tient bon, jusqu'au moment ou un appel téléphonique angoissé de sa fiancée ( Gina Palerme), lui parvient. Il s'avoue vaincu, et donne l'argent à l'autre parieur, qui goguenard empoche les 100 louis..

Autres films :

  • La clé de Voute - 1925  (Comédie dramatique, 1 h 20). Réalisateur et scénariste : Roger Lion
  • Frou-Frou - 1923 (Drame,1 h 05). Réalisateur : Guy du Fresnay
  • La Bataille - 1923 (Film de guerre, 1 h 34). Réalisateur : Edouard-Emile Violet
  • L'Idée de Françoise - 1923 (Comédie dramatique, 1 h). Réalisateur : Robert Saidreau
  • Margot - 1922 (Comédie, 1 h 10). Réalisateur : Guy du Fresnay
  • L'Éternel féminin - 1921 (Comédie, 1 h 09). Réalisateur : Roger Lion